• Connexion

Blog

mans hand hiding playing card in suit pocket

Êtes-vous un leader de coeur ou seulement un gestionnaire? (Selon la PPLP)

En ayant donné de la consultation privée à un grand nombre de leaders, j’ai ressorti certains codes tacites dont certains sont complètement  en accord d’après leur point de vue alors que d’autres réagissent fortement à ceux-ci.   Il y en a même qui développe avec le temps des maux physiques dû au stress.   Ils développent de grand mal être où il y a une divergence entre ce qu’ils ont à faire et ce qu’ils  vivent intérieurement .

Voici ce code en quinze points :

1-            Je ne serai pas émotionnel dans mes décisions;

2-            Je ne me ferai confiance que par ma réflexion et mon analyse;

3-            Je dois performer davantage;

4-            J’écoute mais je n’entends pas;

5-            Je coupe dans les dépenses pour des résultats à court terme;

6-            Je garde les gens confus, sans une vision claire;

7-            Je me conformerai aux normes établies;

8-            Je m’engage à évaluer à partir des chiffres seulement;

9-            Je restructure et restructure sans donner des explications et de la clarté;

10-         Je persiste à me dire que je  travaille en équipe sans être avec eux dans les réunions et les activités;

11-         J’ai souvent raison et les autres ont tort;

12-         Je n’ai pas à aller voir ce qui se passe sur le terrain;

13-         J’ai des exécutants;

14-         J’instaure des valeurs d’entreprise mais elles sont dans un cadre au mur seulement;

15-         J’aime jouer à la chaise musicale, à un moment donné, je vais trouver la perle rare.

Bien sûr, il peut en avoir  beaucoup plus. À l’inverse, qu’est-ce qu’un leader humain bâtissant une approche tête et de cœur? C’est un peu la même chose si vous êtes un employé. C’est à vous de modifier certaines habitudes, de les concevoir et de les actualiser.  L’approche humaine et le concept du bonheur au travail « challengent » les nouveaux leaders pour créer  un meilleur sentiment d’appartenance. Les employés se sentent impliqués et valorisés. Ils ne sont pas seulement des numéros et des gens remplaçables.

 

Yves Sévigny, Vice-président de PPLP Management International

 

 

 

 

Laisser un commentaire